Sans titre-1Dans ce livre, il s'agit d'anecdotes concernant principalement des personnes. Je n'ai pas achevé cette lecture, j'ai cependant retenu un nom.

Le tout premier inventeur du téléphone (faire circuler la voix grace à l'électricité) s'appelait Charles Bourseul, un français, un employé des télégraphes,c'était en 1854. Malheureusement losqu'il a présenté le fruit de son travail, il a été envoyé sur les roses par ses supérieurs, ils lui ont conseillé de s'occuper de choses bien plus sérieuses, c'est à dire son travail! Il publie cependant son travail dans une revue de l'époque. En 1876, l'italien Antonio Meucci présente à son tour son travail. En 1876, Graham Bell et Edison présente le brevet américain. Charles Bourseul ne sera reconnu par la France qu'en 1889. 

 

Sans titre-2Lorsque je suis allée voir l'expo sur "Paris 1900", j'avais lu qu'en 1895, les frères Lumière ont fait sensation en présentant le premier film, il s'agissait d'un train qui entre en gare. Avant eux, il existait déjà des appareils qui animaient les images (à voir à la cinémathèque), mais ce qu'ils présentaient, c' était nouveau. Cette fois-ci, ce sont les inventeurs qui n'avaient pas confiance en leur invention! Melies se trouvait dans le public lors d'une représentation de ce tout nouveau cinématographe. Il était un professionnel du spectacle, il était magicien. Melies a compris comment utiliser ce cinématographe.

En 2014, on utilise toujours leurs inventions, je constate qu'en France à l'époque les cerveaux bouillonaient d'idées!

 

Sans titre-3Et ce n'est pas tout!, un peu de chauvinisme de temps en temps! Nous voilà avec un auteur français innovant! Qu'à t'il développé? Le polar! Influencé par Edgar Allan Poe, il a posé les bases du roman policier. Voici un auteur français qui n'a pas négligé d'influencer à son tour, un anglais du nom de Doyle; Sherlock Holmes est né sur le modèle qu'Emile Gaboriau avait imaginé, un detective doté d'un ami médecin. Gaboriau est mort jeune (1832-1873); parti tôt à 41 ans, il n'a pas eu le temps de développer mieux son oeuvre. Auteur oublié, plaisant à lire cependant. J'ai commencé ce roman hier soir, je n'en suis qu'au début donc, il y le crime, l'enquête et l'époque (le second empire).

 

L'époque était propice à créer quantité de choses, les technologies émergeaient, l'électricité a sans doute été un moteur puissant. Quand ils n'inventaient pas, ils imaginaient, Jules Vernes par exemple. Le livre concernant les anecdotes sur Paris signale aussi un autre homme qui a écrit quelque chose en 1883; il a décrit les télévisions à écrans plats accrochés aux murs des appartements, il a pensé même à la manne financière possible, aux abonnés et aux subventions; il s'agit d'Albert Robida (fondateur de la revue "la Caricature"). Il n'a pas appelé cela la télévision mais le téléphonoscope.

En 2014, parfois on est un peu débordé par toute notre technologie; elle nous fait râler souvent. Mais s'en passer n'est plus possible aisément. Avec tout ces noms, désormais lorsque le téléphone sonnera lorsque je regarde une série policière à la télévision, c'est promis, je continuerais à râler.

*