Sans titre-1

 

Ce matin, je suis allée flâner sur le marché. J'ai laissé mes yeux trainer. Et donc je suis revenue avec ces trois st jacques, une mini poignée de fève (j'avais la flemme de l'épluchage), un peu de petit-pois, deux mangues extra mûres à consommer aujourd'hui. J'avais demandé une mangue bien mûre, le vendeur m'a proposé deux mangues pour le prix d'une, mais à consommer aujourd'hui. Je craignais qu'elles soient trop avancées, eh bien, je crois que c'est la première fois que j'en mange d'aussi bonnes! Elles venaient du Mali, mais à manger un fruit voyageur aussi parfait, j'aurais pu aussi bien croire que j'étais allée sur place.

Enfin bref, donc, je me suis demandé si st jacques et mangue pouvaient s'associer. Les st jacques, je n'en achète que très rarement, j'aime ça mais je ne sais pas bien les cuire; gâcher un bon produit, onéreux en plus, c'est trop dommage. Cette fois-ci, ce n'était pas parfait mais pas mal! A la poéle avec juste un filet d'huile d'olive. Sur la photo, il manque les petits grains de sel.

La sauce mangue. J'avais lu je ne sais plus où, qu'il fallait cuire tout doux avec un alcool, genre cognac. Je n'en ai pas. J'avais une petite bouteille de vin blanc entâmée pour une autre recette. Il faut mettre un peu de crême fraîche et mettre un peu d'épices. J'ai mis un peu d'épices "poudres d'or", mélange proposé pour parfumer huitres ou coquillages. Ce mélange est arrivé chez moi par erreur, avec ces noms sur les flacons!, j'ai confondu! Amusant parce que finalement c'est le premier flacon qui aura été testé! Je n'aime pas les huitres, mais ce mélange (coriandre, curcuma, bois d'inde, amchoor et autres épices) pourra servir sans problème. Les bois d'inde comme son nom l'indique est une plante aromatique des Antilles (certains iraient jusqu'à dire de Christophe Colomb aurait eu son permis bateau dans un paquet de céréales!) et l'amchoor, c'est de la poudre de mangues vertes sêchées, beaucoup utilisé dans la cuisine de l'Inde.

Pas mal ce voyage!